Acheter de l’immobilier en Thaïlande en tant qu’étranger

7 choses à savoir avant de partir …

Si vous deviez demander aux touristes faisant la queue de rentrer chez eux après avoir visité la Thaïlande pour la première fois s’ils envisageaient d’y acheter des biens pendant leur voyage, la grande majorité admettrait qu’ils avaient pensé acheter un bien immobilier en Thaïlande en tant qu’étranger.

Fais-le face à face, la Thaïlande a tous les atours du paradis tropical que ceux dans le «monde réel» envisagent de se retirer tôt pour.

Que ce soit sur la liste seau depuis un moment ou une notion vague que vous avez eu en peignant les marchés de Bangkok la nuit, en pensant à la possibilité d’acheter de l’immobilier en Thaïlande – le «Pays des 10 000 sourires» – vous met en pour une bonne raison. Après tout, Bangkok n’est pas l’une des destinations les plus visitées au monde pour rien.

Comme la maison à une culture riche et élégante, Bangkok donne aux voyageurs un véritable sens du mystère et de l’émerveillement tout en ayant toujours le confort de la maison à portée de main. Cet équilibre est-ouest-ouest est l’un des points de vente les plus importants pour les étrangers qui ont acheté une propriété à Bangkok. Dans cette ville, connue officieusement comme la «Venise de l’Est», vous pouvez vous émerveiller à travers ses anciens temples et palais le jour et profiter des divertissements animés et rapides que Bangkok est connu pour la nuit. Jetez-vous à seulement quelques pas des plages de renommée mondiale, des montagnes vallonnées et des autres pays du Sud-Est asiatique, et il n’est pas difficile de trouver suffisamment de raisons pour lesquelles les gens choisissent d’acheter un bien immobilier à Bangkok.

Avec tout ce que Bangkok a pour elle, pour le romantique, il peut sembler l’endroit idéal pour acheter des biens à l’étranger. Cependant, il est important de connaître tous les faits et séparer le rêve de la réalité avant d’envisager sérieusement d’acheter une propriété à Bangkok. Il existe des règles et des règles inhabituelles, strictes et nettement thaïlandaises en ce qui concerne l’achat de biens immobiliers en Thaïlande, en particulier pour les étrangers. Voici sept des choses les plus importantes à considérer avant de décider d’acheter un condo, terrain ou tout bien immobilier à Bangkok.

1. Terre propre en Thaïlande? Rêver…

Selon la loi, un étranger ne peut pas posséder de terres en Thaïlande. Si un étranger veut acheter un terrain, il peut suivre deux cours. En réalité, il ne s’agit pas de posséder la propriété, mais plutôt de la louer pour un bail prolongé de 30 ans. La plupart de ces cas impliquent un étranger épousant un citoyen thaïlandais dans lequel le Thaï achète le terrain et stipule un bail avec l’étranger. Il est important de noter que si tel est le cours que vous prenez, assurez-vous que toutes les informations sur l’acte sont exactes et que le terrain que vous louez a un titre approprié. L’autre alternative est de créer une société à responsabilité limitée thaïlandaise. Si vous choisissez d’emprunter cette voie, sachez qu’en tant qu’étranger, vous ne pouvez pas détenir la moitié ou plus de la moitié des actions de la société. Par conséquent, l’entreprise doit être détenue à 51% par des Thaïlandais (à l’exception des citoyens des États-Unis, qui ont un traité avec la Thaïlande pour la pleine propriété). La propriété thaïlandaise peut alors vous signer l’entreprise, mais dans ces cas, le bureau de l’immigration est averti et surveillera votre entreprise de près.

Les maisons, les maisons de ville et les maisons individuelles sont décrites comme «débarquées», ce qui signifie qu’elles touchent la terre en Thaïlande sous elles ou autour d’elles, et qu’un étranger ne peut en posséder aucune sans l’aide d’un ressortissant thaïlandais.

2. Les condos « appartement en copropriété » de la Thaïlande sont où c’est à

En raison des restrictions sur l’achat de terres en Thaïlande en tant qu’étranger, beaucoup cherchent à acheter un condo ou un appartement à la place et contrairement à l’achat de terres, un étranger peut acheter 100% d’un condo ou d’un appartement. C’est de loin le chemin le plus facile et le plus simple pour posséder une propriété en Thaïlande. La règle, en vertu de la Loi de 1979 sur les condominiums en Thaïlande, est que les étrangers peuvent posséder 100% d’un condo ou d’un appartement n’importe où en Thaïlande aussi longtemps que le bâtiment abritant le condo est détenu à 51% par des Thaïlandais. Cela signifie qu’avec un immeuble donné, 49% des unités sont destinées à la vente à tout le monde, thaïlandais et non thaïlandais. Il est donc possible pour un étranger non-thaïlandais et non-résident de posséder 100% d’un condo en pleine propriété en Thaïlande. Près de 20% des condos à Bangkok sont la propriété de résidents ou d’investisseurs étrangers.

3. Financement d’un prêt

Lors de l’achat d’un condo, il y a bien sûr quelques stipulations et beaucoup d’entre elles concernent le financement. En général, les étrangers ont du mal à obtenir un financement auprès des banques thaïlandaises. Cela est même vrai pour les étrangers qui ont étévivre en Thaïlande depuis plusieurs années avec un historique de travail, un permis de travail, un permis de mariage, etc. Cependant, avec un peu de détermination et de patience, il n’est pas impossible de recevoir suffisamment de soutien d’une banque pour acheter la propriété. Si vous n’avez pas d’antécédents de vie ou de travail en Thaïlande, il serait préférable que vous envisagiez d’obtenir un prêt dans votre propre pays. Si la propriété doit être sous le nom d’un étranger, l’argent doit venir de l’étranger de toute façon. Même si vous obtenez une hypothèque d’une banque thaïlandaise, ils devront apporter l’argent de l’étranger et le prêt finira par être dans une devise étrangère telle que le dollar américain ou l’euro.

4. L’acheteur se méfier de l’achat de biens immobiliers en Thaïlande

Lorsque vous cherchez à acheter un bien immobilier en Thaïlande, en particulier une nouvelle unité de condo, il est important de faire preuve de diligence raisonnable pour s’assurer que votre investissement sera solide. Les valeurs immobilières à Bangkok ont ​​explosé au cours des 15 dernières années, ce qui s’est traduit par une approche «sans intervention» du gouvernement. Cela a donné aux promoteurs immobiliers une porte ouverte pour construire, construire et construire. Cela a entraîné une surveillance minimale de la construction de condominiums et donc une mauvaise qualité de construction desdits condos. Même les développeurs qui se vantent que leur construction est à égalité avec « European Standard » se trompent car une visite rapide du site expose les coins coupés. Il n’est pas étonnant que la grande majorité des condos connaissent des problèmes de construction dans les cinq ans suivant leur construction. Ces défauts peuvent aller du revêtement de sol bon marché à la plomberie qui fuit. Faites un peu de travail de jambe et contactez quelques autres propriétaires et voyez s’ils sont satisfaits de la construction, de l’entretien, et de la qualité du condo. Si vous n’êtes pas sûr de ce que les questions à poser au promoteur immobilier avant d’acheter une propriété à Bangkok, contactez une agence juridique et ils peuvent vous aider à faire en sorte que l’investissement est bon.

Si vous cherchez une villa à koh samui visiter ce site http://www.belle-ile-promotion.com

5. Trop vite sur le dépôt

Ce n’est pas un secret que les promoteurs immobiliers, les vendeurs et les agents essaient de faire: vendre des propriétés. Lorsque vous trouvez enfin ce condo parfait ou une propriété, la première étape financière consiste à déposer un dépôt sérieux réservation de la propriété jusqu’à ce que le reste du processus se déroule. Alors que la propriété est réservée à votre nom, le vendeur ou l’agent rédigera les contrats pour la transaction. En Thaïlande, généralement le dépôt représente environ 10-15% du prix d’achat. Ce montant sera ensuite déduit du prix d’achat total. Si vous ne parvenez pas à suivre de votre côté de l’accord, le vendeur conserve alors le dépôt. Si c’est le vendeur qui ne respecte pas son engagement, le dépôt est remboursable. Assurez-vous que ces conditions sont écrites dans les termes du contrat et conservez un reçu de la transaction.

6. En ce qui concerne le gouvernement

Pour ceux qui envisagent d’acheter une propriété à Bangkok dans le cadre de leur retraite, il est important de noter que lorsqu’il s’agit de laisser votre propriété thaïlandaise à vos enfants dans le cadre de leur héritage, les choses peuvent être très compliquées. Bien qu’il ne soit pas agréable de penser à votre décès, vos héritiers doivent être en mesure de prouver au gouvernement qu’ils sont qualifiés pour posséder la propriété comme vous l’avez fait lorsque vous l’avez acheté. Le moyen de le faire est de préparer un testament à la fois dans votre pays d’origine et en Thaïlande qui comprend votre propriété thaïlandaise. Cela permettra d’éviter à vos enfants ou héritiers le stress supplémentaire de faire face à des complications indésirables pendant cette période triste et douloureuse.

7. Maintenant, la bonne nouvelle – pas de taxes!

Avec toutes les règles, réglementations et restrictions, la Thaïlande peut sembler être un meilleur endroit à visiter plutôt que de vivre, mais cela ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité. Les étrangers qui possèdent un condo en Thaïlande, par exemple, bénéficient de zéro impôt foncier. C’est vrai: zéro. Les taxes foncières et immobilières ne s’appliquent pas aux propriétaires de condos. Le propriétaire du bâtiment est responsable des taxes foncières, mais il est important d’avoir un avocat pour s’assurer qu’il y a un compte séquestre lié à votre condo au cas où le paiement de vos impôts n’est pas clair. Il y a, cependant, d’autres taxes liées à votre achat. Si vous vendez votre condo, par exemple, s’attendre à des frais de transfert, des frais de documents, et les taxes qui ont pu être introduites au moment de votre propriété.